Exposition Chaumet en Majesté

Joyaux de souveraines

depuis 1780

Après Pékin en 2017 et Tokyo en 2018, Chaumet met le cap sur la plus mythique des principautés et dévoile des pièces rares dont certaines sont exposées pour la première fois au public : pépites historiques ou joyaux spectaculaires, prêts de musées, de grandes familles ou de cours royales. Placée sous le haut patronage de Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II, Chaumet en Majesté. Joyaux de souveraines depuis 1780 est orchestrée par deux commissaires spécialistes des cours royales : Stéphane Bern, homme de médias et de culture, et Christophe Vachaudez, historien spécialisé dans la joaillerie.

Chaumet in Majesty Exhibition

Le diadème : attribut de pouvoir

Signe de souveraineté depuis l’Antiquité, le diadème est l’emblèm de pouvoir choisi par Napoléon Ier pour exprimer la grandeur et la magnificence de son règne. L’exposition débute avec cet acte fondateur magnifié par l’impératrice Joséphine, première grande cliente de l’histoire de Chaumet, qui porte avec superbe les créations de Marie-Étienne Nitot, fondateur de la Maison. Passé maître dans l’art du bijou de tête, Chaumet devient le joaillier de nombreuses cours européennes, fournissant aussi de grandes familles de l’aristocratie ou de la bourgeoisie à mesure que le diadème s’impose comme un attribut de réussite et de richesse.

Portait of Napoléon I by Jacques-Louis David

Portait of Napoléon I by Jacques-Louis David

© RMN-Grand Palais / Franck Raux

Parure de micromosaïques, 1811.

Parure de micromosaïques, 1811.

© The Museum of Decorative Arts in Prague

Parure aux camées de malachite de l’impératrice Joséphine, 1810.

Parure aux camées de malachite de l’impératrice Joséphine, 1810.

Réplique de la parure de rubis et diamants de l’impératrice Marie-Louise, vers 1811.

Réplique de la parure de rubis et diamants de l’impératrice Marie-Louise, vers 1811.

Le diadème : couronnement de l'amour

Pièce centrale de la corbeille de mariage rassemblant traditionnellement les cadeaux précieux faits à la jeune épouse, le diadème s’affirme au fil des XIXe et XXe siècles comme le signe tangible de l’union de deux familles et de deux êtres, le véritable couronnement de l’amour. Une tradition intimement liée à celle des bijoux de sentiment, créés depuis toujours par Chaumet pour célébrer les liens du coeur.

Mariage religieux de Napoléon Ier et de l'archiduchesse Marie-Louise, par Georges Rouget, 1810.

Mariage religieux de Napoléon Ier et de l'archiduchesse Marie-Louise, par Georges Rouget, 1810.

Diadème aux œillets commandé par Madame Henri de Wendel, 1905.

Diadème aux œillets commandé par Madame Henri de Wendel, 1905.

Diadème de la princesse Henckel Von Donnersmarck, vers 1900.

Diadème de la princesse Henckel Von Donnersmarck, vers 1900.

Tiara and necklace from the wedding basket of the Dukes of Montellano

Diadème et collier provenant de la Corbeille de mariage des ducs de Montellano

Le diadème : Transmission et Transformations

Diadème Crèvecoeur

Diadème Crèvecoeur

Passeur d’histoire et de mémoire, le diadème porte en lui l’identité des grandes familles. Transmis de génération en génération, il est parfois remis au goût du jour, remanié au gré des modes et des styles, ou même démonté pour être partagé. Ce joyau d’exception peut aussi être pensé dès sa conception pour jouer de formes multiples et changer d’usage, devenant collier, broche ou bracelet, dans un art de la métamorphose où se donne à voir la virtuosité de Chaumet.

Diadème navettes transformable en collier, 1935.

Diadème navettes transformable en collier, 1935.

Conçu pour prendre la forme d’un ras du cou ou d’un collier orné d’un ou plusieurs médaillons, ce diadème aux motifs navettes transmet une histoire propre aux bijoux transformables. Comme les souvenirs de famille s’oublient et comme la mémoire faillit, il arrive que, d’une génération à l’autre, les secrets d’un joyau se perdent. C’est le cas pour ce diadème, daté de 1935 et retrouvé récemment par Chaumet. Une création dont les différents modes de transformation et de portés s’étaient égarés, et qui révèle aujourd’hui toute sa superbe à l’occasion de l’exposition.

Le diadème : Variations Symboliques

Noeuds et liens évoquant l’attachement amoureux, architecture classique revisitée, flore poétique ou astres majestueux… En dialogue permanent avec les arts de son temps, le bijou de tête associe thèmes, formes et motifs, puisant aux sources d’inspiration chères à Chaumet pour composer un répertoire créatif et singulier.

Diadème Epi de blé
Aigrette Soleil Radieux, 1916

Aigrette Soleil Radieux, 1916

Diadème Vertiges, 2017

Diadème Vertiges, 2017

Diadème Pensées, vers 1850.

Diadème Pensées, vers 1850.

Le diadème : Mises en scène

Couronnement de la féminité, le diadème est un accessoire de mode autant qu’un objet de pouvoir et d’affirmation. Le porter exige une préparation particulière, une coiffure étudiée et un certain art de la représentation. Accompagnant l’évolution de la silhouette féminine au fil du temps, il est une déclaration de style ou l’expression d’un art de vivre, entre convention et transgression. Des cérémonies impériales d’hier aux fêtes d’aujourd’hui, en passant par les réceptions de la Belle Époque, les parties de la Café Society, les soirs de gala ou d’opéra… diadèmes et bijoux de tête n’ont jamais cessé d’illuminer les soirs de fête. Un art de vivre que Chaumet perpétue aujourd’hui, de collections de Haute Joaillerie en commandes spéciales, pour transformer la présence des femmes en apparition.

Kathleen et Rosemary Kennedy avec Rose Elizabeth Fitzgerald en partant du Buckingham Palace 1937.

Kathleen et Rosemary Kennedy avec Rose Elizabeth Fitzgerald en partant du Buckingham Palace 1937.

© Hulton Archive / Imagno / Getty Images

Meshwork aigrette, transformable into a brooch, circa 1910.
Inscription à la Rencontre Cinéma dans les Salons Chaumet
Don't fill this field
Souhaitez-vous recevoir des informations sur l’actualité et les dernières créations de la Maison Chaumet ?
Commander

Notre Service de Vente à Distance est joignable du lundi au samedi de 10h30 à 19h au numéro suivant :

+33 (0)1 56 88 50 20

Si vous souhaitez qu'un conseiller Chaumet vous rappelle, merci de renseigner vos coordonnées :

Si vous souhaitez qu'un conseiller Chaumet vous rappelle immédiatement, merci de renseigner vos coordonnées :

Don't fill this field
Souhaitez-vous recevoir des informations sur l’actualité et les dernières créations de la Maison Chaumet ?
Vous pouvez aussi :