Pinterest Youtube Facebook Instagram Line WeChat Weibo Red Arrow Right Arrow Bottom Arrow Left Arrow Top Arrow Left Thin Arrow Right Thin Close big Close Filter Like Like full Mail Mail thin Map Map2 Phone Play Search Share Twitter Smartphone Earth Eye Cube Logo small Logo Paris Logo Full Logo Full

Chaumet en 12 dates

Chaumet se raconte en 12 dates clés, chiffre fétiche en hommage à son adresse iconique du 12 Vendôme, écrin historique de la Maison.

Joaillier parisien depuis 1780, Chaumet réalise des diadèmes, des pièces de Haute Joaillerie et des garde-temps d’exception et incarne depuis 240 ans un style et une élégance qui accompagnent toutes les époques.

Faites défiler l’écran vers le bas
pour découvrir les 12 dates.

1780

Naissance d’une légende

Depuis cinq siècles, Paris est renommée pour la qualité et la créativité de ses artisans joailliers. C’est dans cette tradition que se distingue à la fin du XVIIIe siècle Marie-Étienne Nitot.

D’abord apprenti puis collaborateur de Ange-Joseph Aubert, joaillier de Marie-Antoinette, il fonde sa propre Maison qui prendra ensuite le nom de Chaumet.

1804-1815

Joaillier de l’Empire

Le goût de Napoléon pour les bijoux est avant tout politique. Il veut refaire de la France le centre de création du luxe et de la mode.

Après avoir exécuté la commande de l'épée du sacre de Napoléon et la tiare du Pape Pie VII, Marie-Étienne Nitot devient joaillier de la cour impériale et fournisseur attitré de l’impératrice Joséphine. Il devient ainsi le joaillier le plus recherché de toute l’Europe.

Son fils François-Regnault lui succède en 1812 et déménage les ateliers. La Maison est ainsi la première à s’installer place Vendôme au numéro 15, actuellement le Ritz Paris.

1820-1850

Le Romantisme, triomphe de la nature

À la chute de l’Empire, les successeurs de Nitot, Jean-Baptiste et Jules Fossin puis Valentin et Prosper Morel, consacrent le bijou romantique en renouvelant et en multipliant leurs sources d’inspiration.

Éclectique, l’époque romantique s’inspire de diverses influences stylistiques tirées du passé, mais elle est surtout marquée par l’exaltation de la nature, représentée au plus près de sa vérité.

La monarchie restaurée des Bourbons relance les désirs de faste de la clientèle. Paris renoue avec une vie brillante et retrouve sa réputation internationale de haut lieu du luxe et de la mode. Une atmosphère propice à la création de joyaux à porter le jour ou le soir avec de somptueuses robes de bal.

1879-1914

la Belle Époque, faste et audace

Joseph Chaumet devient directeur de la Maison de 1885 à 1928 et lui donne son nom. Visionnaire et maître incontesté de la Belle Époque, il trouve son inspiration dans le réenchantement de la nature. Grâce à sa créativité, les aigrettes et les diadèmes, emblèmes sociaux et accessoires de mode, deviennent une spécialité de Chaumet.

La Maison s’installe en 1907 au 12, place Vendôme faisant de l’hôtel Baudard de Sainte-James l’adresse iconique de Chaumet.

1890-1920

Les Mondes de Chaumet

Grâce à l’évolution des moyens de transports, la clientèle de Chaumet se diversifie.
Les princes indiens - dont les maharadjas de Baroda et d’Indore - prennent goût aux plaisirs européens et passent de somptueuses commandes. Grands collectionneurs de bijoux, ils apportent leurs pierres place Vendôme pour les faire remonter sur de légères et souples montures de platine.

1910-1920

l’Art déco, l’ère de la nouveauté

Du cubisme au futurisme, les avant-gardes artistiques foisonnent pendant l’entre-deux-guerres.

La Maison s’adapte à l’allure garçonne des femmes et interprète la tendance aux formes géométriques.
L’apparition du platine permet aux créations de gagner en hauteur, en légèreté et souplesse.

Les bijoux des Années Folles sont caractérisés par de forts contrastes de couleurs et de matériaux, l’emploi de pierres semi-précieuses, le noir et blanc ou encore les inspirations exotiques. C’est la mode du sautoir et des bandeaux graphiques, accessoires fétiches des « garçonnes »

1930

entre héritage et modernité

Durant les années 1930, Chaumet perpétue son style tout en lui imprimant une modernité qui se fait l’écho du bon goût de la Parisienne, toujours à la recherche de nouveauté et d’avant-garde.

1950-1980

L’art du style

La Maison Chaumet entre dans un nouveau cycle de propositions artistiques. L’avènement des collections lui permet d’accroître la variété de ses modèles et de séduire ainsi une clientèle plus large. Elle diversifie aussi ses activités en créant un département dédié à l’horlogerie.

Les grands dessinateurs et joailliers de la Maison comme Pierre Sterlé et René Morin perpétuent le style de Chaumet, tout en apportant une modernité nouvelle. En 1970, Chaumet bouscule les codes de la joaillerie et inaugure l’Arcade, un nouveau concept de magasin.

En 1977, Chaumet dévoile une nouvelle collection signature : Liens, qui célèbre l’attachement et le lien sous toutes ses formes.

1999

Chaumet rejoint le groupe LVMH

Après avoir appartenu au groupe d’investissement Investcorp, la Maison est rachetée par le groupe LVMH.

2010

les collections signature de la Maison

Dans le sillage de l’iconique collection Liens, née en 1977, qui célèbre l’attachement entre deux êtres, Chaumet crée deux nouvelles collections signature.

La collection Joséphine, en 2010, rend hommage à l’impératrice Joséphine, première grande cliente et inspiratrice de la Maison. Son esthétique s’inspire du diadème, spécificité de Chaumet, et ses créations couronnent la féminité de celles qui les portent.

En 2011, la collection Bee My Love voit le jour, écho au thème de la nature cher à Chaumet et à la passion de Joséphine pour la botanique. Les motifs de l’abeille et de l’alvéole sont revisités et composent un jardin merveilleux, riche de symboles.

2017-2019

Chaumet s’expose à travers le monde

Chaumet s’expose à travers le monde, dans des cadres exceptionnels tels la Cité interdite de Pékin en 2017, le musée Mitsubishi Ichigokan de Tokyo en 2018, ou encore le Grimaldi Forum de Monaco en 2019. Portant sur diverses thématiques phares de la Maison, chaque exposition présente plus de 300 bijoux et œuvres d’art, issus du patrimoine Chaumet, de prêts de grands musées et de collectionneurs privés.

Illustrant cet art de la joaillerie propre à Chaumet, ces expositions événements explorent l’héritage séculaire de la Maison, son histoire, ses créations d’hier et d’aujourd’hui, dessinant les contours d’un style, dans un dialogue incessant avec les grands courants artistiques.

2020

Chaumet célèbre ses 240 ans

La Maison Chaumet célèbre ses 240 ans en majesté, en dévoilant le nouveau décor de son adresse historique du 12 Vendôme, où elle fut le premier joaillier à s’installer sur la mythique place Vendôme dès 1812.

L’hôtel Baudard de Sainte-James abrite aujourd’hui un magasin aux espaces entièrement repensés, des salons dédiés à la culture où se dévoile une partie du patrimoine de la Maison, ainsi que l’atelier de Haute Joaillerie. Une vocation triple pensée dès l’origine de ce lieu d’exception.

À découvrir aussi

Plongez dans l’univers de la Maison et de nos collections emblématiques.